Un vice secret

Est-ce que je vous ai déjà révélé ce vice secret ?

Ce challenge auquel je ne peux jamais (ou presque) résister ?

Je n'en suis pas sûre.

Il faut que vous sachiez, j'ai un peu de mal avec les revêches. Les gens qui ne répondent pas aux bonjours, qui marchent les yeux sur leurs chaussures d'un air renfrogné.

Dans ma grande bisounourserie, je me dis que s'ils sont fermés au monde, c'est par excès d'agressions quotidiennes et qu'il leur faut une dose de cordialité.

Donc, quand je crois ces ronchons de façon récurrente (la caissière du supermarché ou le voisin qui promène son labradog, transistor à la main, aux heures où je rentre, par exemple), je ne peux résister à mettre en place un plan d'amadouage amadouement ? machiavélique pour les amadouer.

A chaque fois je les salue et leur fais un grand sourire. Et petit à petit j'y ajoute un compliment sur la coupe de cheveux ou la belle allure du chien, une remarque sur le temps qui fraîchit, et comment vont les petits.

Généralement ça fonctionne, au bout d'un temps variable de certain à non négligeable, on arrive presque à avoir un vrai rapport humain.

(Sauf que parfois, c'est là que la galère commence. Ou : comment mettre un demi-heure à aller du pied de l'immeuble à la porte de l'appartement !)

Commentaires

1. Le jeudi 27 octobre 2011, 01:00 par gilda

C'est là que je ne peux pas m'empêcher de faire ma vieille : j'ai longtemps été comme toi, au moins jusqu'à mon année de festival de malheurs au cours de laquelle je suis moi-même devenue une revêche mais sans le labradog qui était en option.
Depuis j'ai remonté une partie de la pente. Et parfois je me laisse re-tenter par ma bécassine béatitude, et il m'arrive, peu charitablement, de le regretter (ce qui avant ne m'arrivait jamais) car on devient alors soudain la confidente providentielle, métier à haut risque surtout pour l'emploi du temps (une demi-heure, tu es optimiste !). ;)

2. Le jeudi 27 octobre 2011, 06:29 par Valérie de Haute Savoie

C'est un truc que je m'amuse aussi à faire, sortir un sourire à un revêche.

3. Le jeudi 27 octobre 2011, 06:30 par zelda

Ne m'étonne pas de toi, tiens.
Et nul doute que tu te rends, et à eux, la vie plus jolie.
Moi je la joue en deux effets kiss cool, le premier totalement contre-productif à la "à revêche, revêche et demie". Ensuite je me mortifie et je me rattrape : ta méthode a l'avantage de ne as perdre autant d'énergie au départ !
Des bises !

4. Le jeudi 27 octobre 2011, 07:31 par Floh

J'ai adoré ta conclusion!! Parce que je vois bien le traquenard du quidam qui d'un coup se dit "pourquoi pas" et se met à te raconter sa vie pendant plus d'une demi-heure! :) Mais c'est chouette, d'apporter un peu de soleil et de sourire chez des gens si renfermés...
Bisous :heart:

5. Le jeudi 27 octobre 2011, 08:28 par Anne

gilda, oui, c'est vrai, je suis optimiste pour la demi-heure ! Et oui, être prise dans un guet-appens de confidences fait partie des "effets secondaires" souvent sous-estimés !

Valérie, huhu, coupine.

Zelda, oh, chais pas, pour l'énergie. Parfois c'est un geste qui en entraîne un autre, tu as peut-être besoin d'aller vers le ronchon pour y trouver l'énergie de retourner la situation ensuite ?

Floh, en même temps, il faut bien avouer que parfois, ça a donné des effets assez éloignés de ce que j'espérais. Quand les gens vont trop mal, par exemple, finalement tu créées quelque chose qui peut vite te dépasser. Mais c'est hors sujet, j'ai envie que ce billet soit souriant !

6. Le jeudi 27 octobre 2011, 10:47 par Eric

S'ils/elles se mettent à te parler de leur constipation et problèmes d'hémorroïdes, tu l'auras bien cherché.

7. Le jeudi 27 octobre 2011, 11:01 par Pappo-Stef

Je fais partie des revêches... :p
Enfin je réponds quand on me dit bonjour, mais des fois ça me fait chier... faut dire que j'ai une vie de rockstar ici 8-)

8. Le jeudi 27 octobre 2011, 11:04 par jOe

Ton plan machiavélique pour les amadouer, ça s'appelle de la séduction :)

9. Le jeudi 27 octobre 2011, 11:27 par charlottine

Le bonjour, avec un grand sourire, (j'ai remarqué que même au téléphone cela marche) si l'on tombe sur quelqu'un de mauvaise humeur ou naturellement revêche, cela désarme presque toujours les mauvaises réactions et ouvre le sourire des plus renfermés. J'ai même tenu bon, durant plusieurs mois , à dire bonjour avec le sourire à une collègue de boulot, qui, pour une bêtise, avait décidé de ne plus me parler : on a fini par pouvoir s'expliquer et tout est rentré dans l'ordre...

10. Le jeudi 27 octobre 2011, 11:38 par Anne

Spa faux Eric ! Heureusement, je peux efficacement botter en touche et les envoyer chez mon généraliste de quartier qui est lui-même un revêche (devenu, avec moi, intarissable !!)

Pappo, ah ben oui, tout le monde n'a pas une vie de rock-star, non plus ! 8-)

joe, je n'aime pas ce mot, en fait, et puis en plus ça implique une dimension amoureuse qui ne convient pas, mais oui, un peu :-D

charlottine, c'est l'arme fatale !!!

11. Le jeudi 27 octobre 2011, 11:59 par Pablo

Mais il y en qui sont terriblement durs ! qui changent de trottoir dès qu'ils te voient à 100m et que le feu redevient rouge et le flux de voitures rend impossible la poursuite implaccable du revêche qui fuit !

Il y a la variante de l'inconnu qui te regarde les yeux grands ouverts et reste muet quand tu lui dis bonjour avec un grand sourire en le croisant – c'est parce que tu t'es trompé, car finalement ce n'était même pas un voisin, mais quelqu'un qui lui ressmblait vaguement.

Des fois l'inconnu répond aussi avec un grand sourire, ça fait deux inconnus qui se croisent mais qui se rendent compte peu après que l'autre a dû le confondre aussi avec une de ses connaissances. Mais ça fait quand même deux beaux sourires entre deux parfaits inconnus qui se croisent.

12. Le jeudi 27 octobre 2011, 12:15 par Anne

Alors Pablo, tu vas vite comprendre l'étendue du drame, en général quand je croise le regard de quelqu'un dans la rue, inconnu ou connu, je salue. On est pas des machines, quoi !

Du coup, ça annule complètement l'effet de ton dernier paragraphe :-D

13. Le jeudi 27 octobre 2011, 12:18 par Pablo

Ah, oui, en effet, Anne ! :)

Sinon, j'avais oublié, il y a aussi la variante des coureurs qui se croisent. À Marseille, deux coureurs qui se croisent (et là-bas je ne croise en courant que des inconnus) se font immanquablement un geste des yeux, un très léger sourire de connivence, un petit mouvement de la tête qui dénote à la fois une complicité et un encouragement (parce qu'à Marseille, presque immaquablement, les coureurs se croisent sur une pente que l'un des deux est en train de gravir avec grand effort !). C'est complètement différent qu'à Madrid, cette ville hostile, où cela devient mission impossible (sauf quand c'est un pote ; mais sinon, même dans le parc d'en bas de chez moi, sauf exceptions, ils détournent la tête, évitent ton regard, font semblant de se concentrer sur leur musique ou leur vitesse ; tu va devoir venir les amadouer un peu !).

14. Le jeudi 27 octobre 2011, 12:37 par Madeleine

Je te propose un défi : amadouer ma "chère" collègue grâce à ton stratagème !

15. Le jeudi 27 octobre 2011, 12:39 par Madeleine

Bon tu viendras après être passée à Madrid ;)

16. Le jeudi 27 octobre 2011, 14:05 par Oggoun

Une technique S. M. ?
De "Séduction Massive" je veux dire. J'aime, j'adore, je prends. Tout est la, ce formidable désir de conquête, un soupçon de manipulation.
J'aime beaucoup ce que vous faites. :heart: :)

17. Le jeudi 27 octobre 2011, 14:10 par sleabo

Hé bien globalement vous êtes des gentils.

Car si je me prête parfois au jeu du Bonjour-grand-sourire avec les revêches, c'est exclusivement parce que les les tiens pour des, pardon my french, gros cons handicapés du bonjour.

Je suis sans espoir de les éduquer et de les voir changer. C'est juste pour le plaisir de voir que ça les fait, pardon my french again, vraiment chier de devoir dire bonjour.

Bref, Anne, tu cherches à amadouer le revêche, ce qui est bien, alors que moi, je kiffe de casser les pieds aux revêches, ce qui est mal.

18. Le jeudi 27 octobre 2011, 14:53 par Anne

Pablo, tant que je n'ai pas à courir, ça me va !

Madeleine, oui mais ça ne va pas dire qu'elle sera amadouée pour toi, tu sais ?

Oggoun, un soupçon de manipulation ? Suis pas sûre, non. Enfin pas dans le sens dans lequel j'entends, moi, le mot manipulation. Du coup, suis pas sûre non plus de comment prendre ce commentaire :-D

sleabo, bah, en même temps, des vrais vrais revêches, y en a tant que ça ?

19. Le jeudi 27 octobre 2011, 15:52 par Oggoun

La séduire, c'est désirer conquérir le regard de l'autre.

C'est bien ce dont il s'agit, non?
Vous parlez de "chalenge auquel vous ne pouvez pas résister", de "un plan machiavélique pour amadouer". Vous séduisez en usant de charme et de mots. Vous détournez de "pauvres hères" de leur triste condition de "revêches", des êtres moins douer pour la communication que vous ne l’êtes.

Rien la de sordide ou de "follement" narcissiques, mais je crois que s'influencer (si vous préférer ce mot a se manipuler) est le mode d'interaction privilégier des humains (l'autre étant la force).

20. Le jeudi 27 octobre 2011, 16:42 par Anne

Oggun, séduire vient d'un verbe latin qui signifie "détourner du droit chemin", autant dire que ça n'est pas mon verbe préféré du lexique des interactions humaines !

Par ailleurs, il me semble que vous avez une lecture un peu "premier" degré, ajoutez-y un chouïa d'humour et d'impertinence, quand même, dans mes motivations !!! :)

21. Le jeudi 27 octobre 2011, 17:37 par Oggoun

Pourtant j'ai perçu dans vos motivations, non seulement, humour, impertinence, légèreté mais surtout intelligence, talent et empathie. J'ai aussi dit que j'aime ce que vous faites.
Je suis désolé de paraitre (malgré tout) "Premier degré". :) (Décidément, les emoticones ne suffisent pas ... :) )

Je suis désolé aussi d'avoir échouer a transmettre quelque chose auquel je crois : "l'ironie des rapports humains". Et c'est certainement pour ça que je parais "Premier degré".
J'ai aime un "hérisson" qui racontait une histoire de concierge "revêche" et qui évoque aussi pour moi cette ironie humaine...

Vraiment ne changer rien, j'aime beaucoup ce que vous faites.

22. Le jeudi 27 octobre 2011, 18:08 par andrem

Voilà, j'ai trouvé un but dans ma vie.

Je vais faire revêche de chez revêche.

Histoire de rencontrer une Anne qui me dérevêchera.

Me dérevêcheras-tu ou ne me dérevêcheras-tu pas? Et seras-tu même capable de répéter la question très vite à haute voix dans le métro?

23. Le jeudi 27 octobre 2011, 19:11 par Anne

Non, Oggoun, et surtout merci ! C'est moi qui voulais être sûre, j'ai eu un doute en moment et pensé que j'avais fait passer quelque chose d'un peu "follement narcissique", comme vous dites, alors que ça n'est pas ça, enfin je ne crois pas ! Merci, encore !

Mouarf, andrem, je viens d'éclater de rire. Faudrait que je m'entraîne, c'est sûr, et avec l'espèce de dyslexie de fatigue que je me traîne !! :-D